HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Tuesday, February 7, 2017

A day in the life of a volunteer

Awa! Adjay! Bienvenue!
Welcome to our blog and thanks for taking time out of your day to find out what we’re up to! The team have now been in Reo for a few weeks and we are all settling into life here.
We’ve had a busy few weeks here at UGF/CDN! We have finally got started on most of our training sessions now after weeks of planning, yay! This week we thought we would give you an insight into a day in the life of an International Service volunteer at UGF/CDN…  

5am, the loud reverberating sound of a cockerel fills the bedroom. A groan of frustration, a sigh of hopelessness then eventually the deep breathing of sleep resumes. 6:15am, barking dogs…. This time sleep is not fully disturbed, just a slight shift in sleeping position… 7am another sudden noise fills the room, not an animal, but the distinct shrill sound of an alarm – and so the day begins.
After a hot bucket shower outside in the fresh morning air, we sit down with our host family to a breakfast of tea and a baguette filled with marmalade.

Then it’s off to work we go! A brisk cycle to the office awaits, which includes dodging crossing goats and morning greetings of young children shouting ‘le blanc’ as we cycle past.

When we have finally all gathered at the office and the greetings of ‘hello’, ‘bonjour’ and handshakes are done; we get started on planning our day. This morning the two Katie’s and Mariama are heading off to Sector 4 to hold a community awareness raising session about HIV alongside a staff member of UGF/CDN. Whilst Tabitha and Jerome are holding a computer training here for the secretary at UGF.
Today it’s my counterpart and I’s turn to cook! So we set off to the market to buy ingredients. It’s not an easy cycle with the bumpy roads, the heat of the sun baring down on our backs and dust blowing in our eyes… but we make it! After a bit of haggling with the market sellers we get a good price and make our way back to the office.

As always it is the Burkinabe volunteer who leads the cooking, due to the UK volunteers’ unfortunate lack of cooking skills and the Burkinabe volunteers’ fortunate abundance! The UK volunteers chopping skills however are of the highest calibre.

Whilst we’re slaving away in the kitchen, the HIV awareness raising session is getting off to a great start! There is a good turn out and the community are interested to gain more knowledge around HIV. The UGF/CDN staff member leads the session in the local language, Lyele, as not all attendees are fluent in French. She uses photographs to illustrate the information and also demonstrates how to use male and female condoms. The attendees are very involved, they have discussions about the information given and ask lots of questions.
A member of UGF/CDN leads an awareness raising on HIV

Back at the office, the computer class is in full swing. The secretary is keen to learn how to use Microsoft Excel, as she feels it will be really helpful in her work. Jerome and Tabitha are eager to help and share their expertise!

When everyone is finished with their training sessions, lunch is served. We sufficiently stuff ourselves with a ridiculous amount of carbs and I swiftly go back for seconds! We slowly get back to work although it is unanimously agreed that we really should start having a siesta after lunch.
Mariama, Dinu, Jerome and Tabitha set off to the local school to hold English classes with the secondary school children there. The rest of us stay at the office to plan our upcoming training sessions on leadership, management and fundraising. We discuss our future marketing trip to Koudougou and get started on writing the risk assessment.

Our working day ends at 3pm, but it’s Burkina Faso… there’s no rush to leave the office! We hang out for a while using the Wi-Fi, chatting and relaxing before finally deciding on heading to the marquis for a drink.

After a few Fanta’s and Brakina’s, many biscuits have been eaten and numerous card games played, we say our goodbyes and head home for the day.

When we get home we tuck into our dinner of Tô which is ready and waiting. The football is just starting and Burkina Faso is playing! All of the family and neighbours come to our house to watch the football. Everyone is crowding around the TV anxiously as the game starts. The house is filled with pensive gasps, angry shouts and words of encouragement, until finally Burkina score! The whole of Burkina erupts into cheers; there are shouts, hugs, screams and claps in our living room, and you can hear the same reverberate across the whole town. Burkina Faso are through to the semi-finals - the whole of Burkina is smiling tonight! After much celebration, we’re all tired out. We say our ‘bonne nuit’s and retire to our beds.

French version

Awa! Adjay! Bienvenue!
Bienvenue sur notre blog et merci de prendre le temps de découvrir les merveilles de notre groupe! Nous sommes à Reo depuis quelques semaines et nous sommes installés dans des familles d’accueil que nous aimons beaucoup.

Nous avons eu quelques semaines un peu chargées par des planifications d’activités ici à UGF/CDN! Nous avons enfin commencé la plupart de nos séances de formation maintenant cette semaine. Nous avons pensé que nous pourrions vous donner un aperçu de la vie d'un volontaire de International Service à UGF/CDN...

5h du matin, le bruit sonore retentit d'un coq remplit la chambre. Un gémissement de frustration, un soupir de désespoir puis finalement la respiration profonde du sommeil reprend. 6h15, chiens aboyeurs... Cette fois, le sommeil n'est pas complètement perturbé, juste un changement de position du sommeil... Un autre bruit soudain remplit la pièce, pas un animal, mais le son strident d'une alarme - et donc la journée commence.

Après une douche chaude  à l'extérieur dans l'air frais du matin, nous nous asseyons avec notre famille d'accueil afin de prendre un copieux petit déjeuner composé de thé et d’une baguette de pain remplie d’omelette ou de chocolat.

Ensuite, nous nous mettons en route pour le travail! Un cyclisme rapide pour le bureau nous attend, ce qui inclut esquiver les chèvres de passage et répondre aux salutations matinales de jeunes enfants qui n’arrêtent pas de nous appeler 'le blanc'.

Voilà un aperçu d’une journée que nous avons passé cette semaine.
Ce mardi,  c’était au tour de mon binôme et moi de faire la  cuisine! Nous nous sommes donc rendus au marché pour acheter des condiments. Ce ne fut pas du tout facile avec les routes caillouteuses, la chaleur du soleil décroissant sur nos dos et la poussière soufflant dans nos yeux... mais nous l’avons fait! Après un peu de marchandage avec les vendeurs du marché, nous avons obtenu de bon prix pour nos produits.

Comme toujours, c'est le bénévole burkinabé qui dirige la cuisine, en raison de la malheureuse absence de compétences culinaires des volontaires britanniques et de l'abondance de compétences des volontaires burkinabés!

Alors que nous nous attelons dans la cuisine, la séance de sensibilisation sur le VIH, dirigée par Mariama, katie A and Katie B et un membre de UGF/CDN commence à grand bon! Il appartenait au membre de l'UGF / CDN de diriger la séance dans la langue locale, Lyéle, car tous les participants ne parlent pas couramment le français. Elle a utilisé des photographies pour illustrer l'information et démontrer également comment utiliser des préservatifs masculins et féminins. Les participants étaient très impliqués, ils ont posé beaucoup de questions en vue de mieux comprendre et d’approfondir leur connaissance sur le phénomène.

Pendant ce temps, le cours d'informatique dispensé par Tabitha et Jérôme était en plein essor. La secrétaire était désireuse d'apprendre à utiliser Microsoft Excel, car elle estime que cela serait vraiment utile dans son travail.

Quand tout le monde a terminé ses séances de formation, le déjeuner est servi. Nous nous sommes bourrés avec une quantité ridicule de glucides! Ensuite nous avons repris avec difficulté le travail, bien qu'il soit unanime qu’une bonne sieste nous fera du bien.

Mariama, Dinu, Jérôme et Tabitha se sont rendus à l'école  dans la soirée pour dispenser des cours d'anglais aux élèves du secondaire. Les autres sont restés au bureau pour planifier nos séances de formation à venir (le leadership, la gestion et la collecte de fonds) et notre futur voyage marketing à Koudougou tout en commençant la rédaction de l'évaluation des risques.
En principe, notre journée de travail se termine à 15h, mais nous sommes au Burkina Faso donc ... il n'y a pas de précipitation à quitter le bureau! Comme d’habitude, nous avons trainé pendant un moment en utilisant la connexion Wi-Fi, bavardé et se détendre avant de finalement décider de se diriger vers le marquis pour un verre.

Après quelques Fanta et Brakina aient été bu, beaucoup de biscuits mangés et de nombreux jeux de cartes joués, nous nous sommes dit au revoir et fini la journée avec les autres.


Donc quand nous sommes rentrés à la maison, après une bonne douche, nous nous sommes régalé avec notre plat de Tô qui était prêt et qui attendait. Quelques temps après, le football a commencé , c’était les étalons du Burkina Faso contre les ailes du Carthage de la Tunisie! Toute la famille et les voisins se sont précipités autour de la télévision avec inquiétude. La maison était remplie de gazouillis pensifs, des cris de colère et des mots d'encouragement, jusqu'à ce que finalement les Etalons s’en tire gagnant! Tout le Burkina éclata en acclamations; Il y avait des cris, des câlins, et des claquements dans notre salon, le même bruit retentissait dans toute la ville. Le Burkina Faso va en demi-finale. Après beaucoup de célébration, nous étions tous fatigués. Nous avons souhaité alors une bonne nuit aux autres et finit la journée.

No comments:

Post a Comment