HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Friday, November 17, 2017

LA COHORTE 22 PREND SON VRAI ENVOL / COHORT 22 TAKES FLIGHT

 Group photo with the women of Dassa

Le Jeudi  9 novembre, les volontaires ICS décident de mettre pied à la mairie de DASSA ,le but, sensibiliser et éveiller les populations locales sur la nécessité et l’urgence d’avoir une société harmonieuse ,  par le biais de l’acceptation mutuelle et le respect du genre  dans tous  les secteurs d’activités. Les  droits de la femme et l’égalité de genres,  c’est autour de cette thématique que les volontaires se sont évertuer  à  décrypter , à  exposer, tour à  tour, avec  à  l‘animation MOUSSA , ELODY et l’intèrprète  Lyélé JUDITH. Au premier abord, nous  évoquâmes les conséquences de l’inégalité des genres, dans un contexte où la gente masculine épouse difficilement ce concept et  malgré les efforts pour l’équilibre des genres, la gente féminine est restée en marge. Parallèlement, nous prodiguâmes des conseils et les démarches à  suivre en cas de troubles dans les foyers .Par la suite, nous recueillîmes l’avis des auditeurs sur la question. Dans une ambiance tendre, nous  nous échangeâmes  des expériences nourrissantes sur les problèmes les plus récurrents  qui surviennent dans les foyers . Avant de clore avec  la photo ci-dessus, le représentant de M. le Maire témoigne,apprécie et estime que cette sensibilisation est d’un grand intérêt public.                                                                .                                                                                  .      
Elody, Vicky and Moussa with our interpreter Judith presenting the session on Womens' rights.

On Thursday, the volunteers arrived into the town hall of DASSA. The purpose of the visit was to sensitize the local populations on the need, or indeed the urgency to build a harmonious society through mutual acceptance and gender respect in all sectors of activity. The volunteers Moussa and Elody, helped by the Lyelé interpreter Judith, presented the topic at hand: Women’s rights and gender equality.  To start with, we spoke on the consequences of gender inequalities, despite the efforts made by the government to solve the situation, women are still put aside in our society. We also gave some advice to women in case of problems in a household (legal procedures), after which we asked for the opinion of the audience about the topic. In a very relaxed atmosphere, we had a very constructive conversation about some of the problems that are common in the community of Dassa. Before ending the session with a group photo (above), the representative of the mayor shared his experience on how relevant the topic was for the audience and for the society to a larger extent.


QUE S’EST -T-IL PASSE DANS LA COUR ROYALE DE REO ?
                                            WHAT HAPPENED IN THE ROYAL COURT OF REO?

The group photo of the volunteers and the Royal Court representatives
           
            

Le palu-dengue, c’est ce fléau que les volontaires de ICS ont décidé de faire découvrir, avec pour principaux axes, l’origine du fléau, les  caractéristiques de l’agent transmetteur du virus, les modes de contaminations, les traits symptomatiques de la maladie ,les mesures et remèdes préconisées en cas de palu-dengue. Nous assistâmes a une série de questions-réponses en vue de s’assurer que le contenu du message a été bien cerner.les leaders d’équipe vont prendre la parole pour  réitérer leur remerciements aux femmes et enfin  viendra l’acte finale matérialisé par la photo ci-dessus.

Dengue fever was the topic the ICS volunteers covered in the next awareness raising session at the Royal Court of Reo. We laid emphasis on Dengue fevers origins, the characteristics of the sickness, the transmission, the symptoms and the steps to take in case of contracting Dengue fever and also some remedies to treat the disease. We engaged a discussion on the topic to make sure that the message was grasped. The Team Leaders then took the floor to thank the women and we ended the awareness raising session with group photo above.


  LES  VOLONTAIRES JOIGNENT  L’ACTE A LA PAROLE
  THE VOLUNTEERS ACT ON THEIR WORDS

Our volunteers ready to work on the production of Shea Butter



<<LE vrai maçon se reconnaît  au pied du mur>>, dit-on, c’est exactement  ce que les volontaires se sont dits. Ils décidèrent de participer à tout le processus de production des du beurre de karité .Du ‘’lavage-triallage’’, ‘’concassage’’, ‘’le ballotage’’,’’ la torirification’’  jusqu’au moitir, toutes ces étapes ne sont plus un secret aux yeux des volontaires. L’on pouvait sentir la joie sur les visages de ces femmes de l’UGF/CDN .  Au fait,  il semble bien qu’elles étaient fières de nous avoir au sein de leurs effectifs. L’équipe s’est impliquée dans la production de savons liquides, de savons solides, le couscous et l’étiquetage des produits.

As they say ‘’The proof of the pudding is in the eating’’. This was the mindset of the volunteers when we decided to partake in the whole process of Shea butter production: washing, hand-picking, crushing, mixing and roasting. We now have a much better understanding of how the Organic and Fairtrade Shea butter is made in UGF/CDN. The women of UGF/CDN were really happy to have us helping out, and being part of their team. We worked also in liquid and solid soap production, couscous making and the labelling of products:

The making of solid soap


Somme toute, nous pouvons dire que la semaine fut très florissante. Les volontaires ont maximisé sur  les campagnes de sensibilisations, et l’implication dans les travaux physiques  dans l’enceinte de l’UGF/CDN .Mais que prévois les volontaires les semaines  à venir ? Rendez-vous dans le prochain blog.

It can be safely said we had a very prolific week focusing on awareness raising sessions and activities helping the women of UGF/CDN

See you in the next blog!

Written by Moussa, translated by Jeremie

Thursday, November 9, 2017

Work's in full swing at UGF/CDN!! / Nous travaillons avec ferveur a UGF/CDN


The UGF/CDN volunteers and our Awareness Raising facilitator Judith (left) posing with the president of the Kyon women’s group!
Les volontaires de l’ UGF/CDN et la facilitatrice en sensibilisation Judith (à gauche) posant avec la présidente du groupement de femmes à Kyon !

Here at UGF/CDN we are now moving into week 5 and we have been quite busy this last week. We had our first awareness raising session in the village of Kyon, as well as our first IT class for the staff of UGF/CDN. Further to these activities, we kept ourselves very busy with community infrastructure development which involved working in the garden as well as planting new trees at the entrance to UGF/CDN.

Ici à UGF/CDN nous nous acheminons vers la semaine 5 et nous fûmes très occupés cette dernière semaine. Nous avons effectué notre première campagne de sensibilisation dans le village de Kyon et aussi nos premiers cours d’informatique avec le personnel de l’UGF/CDN. En plus de ces activités nous sommes occupés en développement des infrastructures communautaires  qui impliquait travailler dans le jardin aussi bien que planter de nouveaux arbres aux alentours de l’UGF/ CDN.

Gerard and our national team leader Jérémie dancing with the member of the Kyon women’s group!
       Gérard et notre Team Leader National exécutant des pas de dance avec certains membres de l’association féminine.

Early on Friday morning we jumped aboard our favourite pick-up truck, and went on a (extremely) bumpy ride to Kyon to give our first awareness raising session for the satellite women’s group of UGF/CDN. Once we reached Kyon, we were greeted by enthusiastic songs and general excitement. After introducing ourselves, and meeting all of the women working in Kyon on shea butter production,the women performed another song and dance which we really enjoyed – some of us even joined in on some dancing! Elody, Vicky, Moussa and Aideen, four of our volunteers, worked very hard to prepare a session on women’s rights.

Tôt le matin nous embarquâmes dans notre pick-up favoris et nous nous engageâmes sur la piste cahoteuse menant à Kyon lieu de notre première campagne de sensibilisation pour l’association féminine partenaire de l’UGF / CDN. Une fois arrivé à Kyon, nous avons été accueillis par des chants de joie  et un grand enthousiaste. Après nous être présenté et avoir rencontré toutes les femmes travaillant à Kyon sur la production du beurre de karité. Les femmes ont exécutés d’autres pas de dance que nous avons réellement apprécié. Nous nous sommes joints à la partie de dance avec un enthousiasme béat ! Elody, Vicky Moussa et Aideen, quatre de nos volontaires ont travaillés très dur pour préparer la session sur les droits de la femme.
Our volunteers Aideen and Gerard presenting the awareness raising session on women’s rights with the help of our interpreter Judith
Nos volontaires Aideen et Gérard presentant la campagne de sensibilisation sur les droits de la femme avec le soutien de notre interprète Judith

Because the women of Kyon speak the local language and don’t all understand French, Judith, a staff member from UGF/CDN helped us with translating the message into Lyelé to the 25 women who attended the session. The session started with a brief introduction of ICS and International Service, and was then followed by a discussion on issues of gender stereotypes and roles which limit women and prevent them from accessing their rights. This included discussion on housework which is typically performed by women and the expectation on women to marry and have a family. 

Following this, the women engaged in the discussion and helped us to understand some of the inequalities they face within Kyon, such as women being prevented from owning and cultivating land. We were very happy with the engagement of the women, and we think it was a success, but we’re keen to learn and improve for our future awareness raising sessions! Following this, Elody and Moussa provided further information on the importance of gender equality for both men and women. At the end of the session, it was suggested that next time we should invite men too so they can learn about inequalities which women face. This is something we will definitely try to do for our next session.

Les femmes de Kyon ne comprenant pas le français, Judith, un membre du personnel de l'UGF/CDN nous a aidés à traduire le message en Lyelé aux 25 femmes qui ont participé à la session. La session a commencé par une brève présentation de l'ICS et International Service, et a ensuite été suivi d'un débat sur les enjeux des stéréotypes de genre et les rôles qui limitent les femmes et les empêcher d'accéder à leurs droits. Cela comprenait des discussions sur les travaux ménagers qui sont  généralement effectués par des femmes et les attentes des  femmes à propos du mariage et de la famille. Suite à cela, les femmes engagées une discussion et nous ont aidés à comprendre certaines des inégalités auxquelles elles font face à Kyon, telle que leur interdiction de posséder et cultiver la terre. Nous avons été très satisfaits de l'engagement des femmes, et nous pensons que cela a été un succès, mais nous voulons apprendre et nous améliorer pour nos prochaines sessions de sensibilisation. Par la suite, Elody et  Moussa ont fournis des informations sur l'importance de l'égalité du genre. À la fin de la session, il nous a été suggéré d’inviter les hommes aux prochaines sessions de sensibilisation afin qu'ils puissent apprendre sur les inégalités dont les femmes font face. C'est quelque chose nous allons certainement essayer de faire pour notre prochaine session.

We also had our first IT lesson with the staff of UGF/CDN. It may not have exactly followed our set plan, but it was still such a good experience. My counterpart, Gerard and I,started out by asking what they would like to learn. The class wanted to brush up on their social media skills. This task proved difficult when no one remembered their passwords, and we started the long process of retrieving the lost passwords. However, that didn’t go to plan either, as passwords for the email accounts were nowhere to be found as well! But on the bright side, we have established a small, yet interested group, and next week we are going to focus on PowerPoint and possibly other Microsoft Office programs, where passwords are not needed!

Nous avons également eu notre premier cours d’informatique avec le personnel de l'UGF/CDN. Il n'a peut-être pas exactement suivi notre plan de cours, mais c'était tout de même une belle expérience. Mon collègue, Gérard et moi avons commencé par demander ce qu'ils aimeraient apprendre. La classe voulait rafraîchir leurs connaissances sur les réseaux sociaux. Cette tâche s'est avérée difficile lorsqu'aucun d’entre-deux ne se souvenait de son mot de passe, et nous avons commencé le long processus de récupération des mots de passe perdus. Cela n’a pas été possible non plus car les mots de passe des boites e-mail étaient irrécupérables. Mais le bon côté, nous avons ciblé un petit groupe de personnes intéressées, ainsi la semaine prochaine, nous allons nous concentrer sur PowerPoint et peut-être d'autres programmes Microsoft Office, où les mots de passe ne sont pas nécessaires.
Kenny feeding and providing fresh water for the chickens
Kenny donnant à boire et à manger aux poulets
This week we also did quite a bit of gardening in the UGF/CDN garden.We have a nursery with recently planted tomatoes and onions. We start the day off by collecting water from the well, which is not only enjoyable but highly competitive, to see who has mastered the technique of getting a full bucket the fastest! We then proceed to watering the nursery as well as the papaya trees and the flowers outside the garden.

Cette semaine, nous avons également fait un peu de jardinage dans le jardin de l'UGF/CDN. Nous avons une pépinière de tomates et oignons récemment planté. Nous commençons la journée par la collecte de l'eau au puits, ce qui n'est pas seulement amusant mais également compétitif,  une concurrence pour voir qui a remonté le seau le plus plein. Nous procédons ensuite à l'arrosage de la pépinière ainsi que des papayers et des fleurs à l'extérieur du jardin
.
The chickens in our henhouse are also catered to every morning- we feed them and replenish their water supplies.  We got to know our chickens quite well by now, and some of them are quite the characters. Especially the roosters, that are always trying to plan an escape!

Les poulets dans notre poulailler sont également nourris à tous les matins et nous remplissons leurs abreuvoirs. Nous avons appris à connaître nos poulets assez bien et certains d'entre eux sont tout à fait des personnages. En particulier les coqs, qui sont toujours en train de planifier une escapade.

Moussa digging the holes for planting the trees
Moussa creusant les trous pour planter les arbres

On Saturday, we came to the office and planted 15 Bombax Constatum trees at the entrance to UGF. This was done by digging the holes using spikes rather than a shovel, due to the ground being so hard. This was certainly a challenge but it definitely was an experience, though quite physically demanding.
Le samedi, nous sommes venus au bureau et avons plantés 15 Bombax Constatum à l'entrée d'UGF. Cela a été fait en creusant les trous avec une baramine plutôt qu’une pelle, à cause du sol très dur. C'était certainement un défi assez exigeant physiquement, mais c’était une expérience.
Me, Gerard and Kenny working away on clearing the ground for planting the trees!
Moi, Gérard et Kenny desherbant l’espace réserver aux plants
 Earlier in the week we got the area ready using sticks and machetes to get rid of all the weeds and grass in the way, which was great fun. Although we tried our best, we were not exactly naturals at this task but a local man helped us, leaving us as all in awe with his machete wielding skills! In fact, we must have been so bad at it that he continued helping us the following morning with digging the holes for the trees. I was on compost and watering duty. The compost had hardened so we used a pick axe to soften it up and used the shovel to lift it in to the wheel barrow. The planting of the trees will help the UGF/CDN compound not only look nicer and provide shade, but branches could also be used for the fire used in our organic shea butter production!

Plus tôt dans la semaine, nous avons utilisés des bâtons et de pour se débarrasser de toutes les mauvaises herbes, nous nous sommes bien amusés. Bien que nous avons fait de notre mieux, nous n'étaient pas exactement habitués à cette tâche, mais un homme nous a aidé, nous laissant en admiration face à cette machette maniée avec expertise. En fait, nous avons dû être si mauvais qu'il a continué de nous aider le lendemain matin à creuser les trous pour les arbres. J’étais en charge d’apporter le compost et d’arroser les arbres. Le compost avait durci nous avons donc utilisé une hache pour l'adoucir et utilisé la pelle pour le mettre dans la brouette.


Dona and Gerrard happy with the final result!!


 Written by Caleb(with a little helping hand from Aideen and Kenny), translated by Jeremie and Dona

Wednesday, November 1, 2017

We're All In This Together! Nous Sommes Tous Ensemble!



Hello, Dona on the keyboard. Before speaking about our activities at UGF/CDN I want to speak first about my host family. In only two weeks, my counterpart (Vicky) and I have been integrated. We have a host mother who makes everything she can to make us feel at ease and a host dad who really cares about us. And our host siblings, they are so cute. We have one brother and three sisters. Last Tuesday it was my birthday. For the occasion I cooked, with the help of my host mother, a dinner for my host family and my team. A very special birthday for me, I was far away from my family but I did not feel even a bit alone. It was an enjoyable moment for all of us. I am so grateful.

Salut, c’est Dona au clavier. Avant de vous parler de nos activités à l’UGF/CDN, je voudrais vous parler de ma famille d’accueil. En seulement deux semaines, ma counterpart (Vicky) et moi nous nous sommes intégrées. Nous avons une mère d’accueil qui fait de son mieux pour nous mettre à l’aise et un père d’accueil qui s’occupe bien de nous.  Et nos frères et sœurs nous ont carrément adoptés. Nous avons un frère et trois sœurs. Le mardi passé c’était mon anniversaire. Pour l’occasion j’ai cuisiné, avec l’aide de ma mère d’accueil, un diner pour ma famille d’accueil et mon équipe. C’était une soirée spéciale pour moi car même si j’étais loin de ma famille je ne me suis pas senti un seul instant seule. Un moment de communion tous ensemble et je leur en suis reconnaissante.
Unwrapping my present!

Last week we carried out two activities. The first one was the packaging of Shea butter. At first we put the Shea butter in bottles of 500g and 1kg. It was not something easy due to the smell and the texture of the butter. But we dealt with it. Then we left it settle for one night. The next day it became solid, so we cut up the stickers and stick it.

La semaine dernière nous avons mené deux activités. La première était l’emballage du beurre de karité. Cela consistait à tout d’abord mettre le beurre liquide dans des pots de 500g et 1kg. Cela n’a pas été facile à cause de l’odeur et de la texture du beurre. Ensuite laisser reposer une nuit. Le lendemain le beurre s’était solidifié. Nous avons alors découpé les étiquettes et les avons collés sur les pots.

Gerard, Aideen, Kenny and Elody are doing a great job labelling the Organic, FairTrade Shea Butter and Corn Couscous!

The second activity was watering. The UGF/CDN gardener planted a nursery with tomatoes and onions to start with. So we have to water it twice per day, in the morning and in the evening. For that we draw water from the well, something that the UK volunteers found fun. We also watered the previous cohort’s plants.


La deuxième activité a été l’arrosage. Pour un début un jardinier a planté une pépinière avec de l’oignon et de la tomate. La pépinière doit être arrosée deux fois par jour : le matin et  le soir. Pour cela nous avons puisé l’eau au puits, chose que les volontaires britanniques ont trouvé amusant. Nous avons aussi arrosé les plantes de la cohorte précédente.

Caleb, Moussa, Gerard, Elody and Me are trying not to fall in to the well, while Jeremie is entertained with our efforts!

Jeremie watering the freshly planted onions and tomatoes in the UGF/CDN garden!

Most of the UK volunteers do not understand French and there are some national volunteers who do not understand English very well, so we set a program for French and English classes. Personally, I think it is sharing, helping and fun moments; moments that for sure will get us closer and reinforce the team spirit. I really hope that we can keep these French and English classes until the end of our placement.

La plupart des volontaires britanniques ne comprennent pas le français et certains volontaires nationaux ne comprennent pas  bien l’anglais. Alors nous avons institué des cours d’anglais et de français. Personnellement je trouve que ces cours sont des moments de partage, d’entre-aide et aussi des moments amusants, car ils nous rendent plus solidaires et cultivent l’esprit d’équipe. J’espère sincèrement que ces cours perdureront jusqu’à la fin de notre placement.

Of course I began this program with some expectations and fears about my host family, my team and the work place. After one month I can say that I am really happy of my placement, it is beyond my expectations. I love my host family, I love my team, I love working with UGF/CDN’s women.

J’ai bien évidemment commencé ce programme avec des attentes et des préoccupations à propos de ma famille d’accueil, de mon équipe et de ou j’allais travailler. Après un mois je peux dire que je suis contente de mon placement, tout ceci est au-delà de mes attentes. J’adore ma famille d’accueil, j’adore mon équipe, j’adore travailler avec les femmes de l’UGF/CDN.

WE ARE ALL IN THIS TOGETHER

Written in both English and French by Dona

Friday, October 20, 2017

Week One at UGF/CDN: Meet Team 22 / Semaine Une à UGF/CDN: A la rencontre de l'équipe 22





After a long bus journey, we arrived in Réo on Thursday evening and met our host families. We were all a little nervous and unsure what to expect. The next morning, we met at the office where we were shown around UGF/CDN and met the staff. The rest of the day was spent in the town of Réo, sorting out issues with our bikes and getting to know our bearings. On our first weekend we relaxed and spent time with our counterparts and new families. The UK volunteers embarked on their first attempt at hand-washing their clothes with the assistance of their counterparts. This involved a lot of struggling and laughing. Monday was the first day of work at UGF/CDN. We all brainstormed ideas for the project and drew up a spider diagram to show the team leaders. After this, we made a code of conduct for the team to ensure we all work well together over the coming weeks. In the evening we went to our team leader, Alice’s host home to celebrate the birthday of her host mother who is also the accountant of UGF/CDN. This was a really great evening and brought us all closer together as a team.

---------------------------

Apres un long voyage en car, nous voici arrivs REO le jeudi soir pour rencontrer nos familles d’accueil. Nous étions un peu nerveux et on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Le lendemain au matin nous nous sommes retrouves au boulot ou nous avons pu visiter les bureaux de UGF/CDN et rencontre le personnel. Le reste de la journée, nous l’avons passe dans la vie de REO, essayant de trouver des voies et moyens pour réparer nos vélos et prendre des repères. Durant notre première semaine, nous nous sommes reposes et avons pris du temps avec nos counterparts et les membres de la famille d’accueil. Les volontaires Britanniques se sont lancés dans une nouvelle aventure qui est de laver les habits à la main sous la supervision de leurs counterparts. Ce qui a impliqué beaucoup d’efforts et de rires. Le lundi a été notre premier jour de travail à UGF/CDN. Nous avons conçu  de Nouvelles idées pour le projet que nous avons mis sur un diagramme et soumit a l’appréciation des Team Leaders. Apres cela, nous avons effectué un règlement intérieur de l’équipe pour faciliter le travail dans les semaines à venir. Dans la soirée nous sommes allés chez notre Team Leader Alice pour fêter l’anniversaire de sa maman qui est aussi la comptable d’UGF/CDN. Ca été vraiment une soirée inoubliable qui a renforcée l’unité de l’équipe.

Now let’s meet the people of Cohort 22/Allons à la rencontre de la Cohorte 22:

Alice
From: I live in London
Je vis à Londres
About: Grew up in Belgium, studied French and Classics, I like swimming, reading, and campaigning for gender equality.
J’ai grandi en Belgique, a étudié le français et les lettres classiques. J’aime nager, lire et militer pour l’égalité des genres.
Why you wanted to volunteer with ICS: I volunteered with International Service in Ghana last year and this experience inspired me to become a Team Leader. Having studied French, I wanted to put it into practice in Burkina Faso. I’m passionate about empowering women, volunteering, and youth participation in the promotion of human rights.
J’ai été volontaire avec le programme ics au Ghana et c’est ce qui m’a poussé à postuler comme Team leader. Ayant appris le Français, je voulais pratiquer au Burkina.


Jeremy
From: Dedougou
About: Studied Interpretation at University of Ouagadougou. I like humour, making people laugh and drama.
J’ai etudié l’interprétation et la traduction a l’Université de Ouagadougou. J’ai le sens de l’humour, j’aime faire rire les gens et aussi le théâtre.
Why you wanted to volunteer with ICS:  I grew up in a small town so I know the challenges the local communities are facing. This motivated me to join ICS to bring about change.
J‘ai grandi dans une toute petite ville. Ce qui fait que je connais les difficultés auxquelles  les populations locales sont confrontées, j’ai voulu apporter ma modeste contribution au changement.
Vicky
From: Bournemouth
About: Cat enthusiast, advocate for women’s rights, recently finished studying philosophy at university, LOVES FANTA
J’aime les chats, avocate des droits de la femme. Je viens de finir mes études en philosophie à l’Université, j’aime le Fanta.
Why you wanted to volunteer with ICS: My belief that every person regardless of gender, sex or race deserves the same rights was what attracted me to ICS’s programme, specifically the work that UGF/CDN does with women in their endeavour to empower women in rural areas.
J’ai suis d’avis que toute personne, peu importe le genre ou le sexe, ou même la race mérite les mêmes droits. Ce qui m’a motivé dans le programme ICS, précisément a UGF/CDN dont la devise est de renforcer la capacité des femmes en milieu rural.
Dona
From: Ouagadougou
About: I am a very enthusiastic, dynamic and open-minded girl. I like meeting new people and discovering new places. I’m a recent graduate in Translation-Interpreting.
Je suis une fille très enthousiatique, dynamique et ouverte d’esprit. J’aime faire la rencontre de nouvelles personnes et découvrir de nouveaux endroits.je suis une nouvelle diplomée en traduction-Interpretation.
Why you wanted to volunteer with ICS: I am very aware of problems in my community and I saw an opportunity to positively change and try to solve these problems in the ICS program. Also, it was an opportunity for me to master my English with UK volunteers.
Je suis sensible aux problèmes auxquels fait face ma communauté et j’ai vu dans le programme ICS une opportunité d’aider à résoudre ces problèmes de d’une certaine manière.Et s’était une manière de pratiquer mon Anglais.
Elody
About: I study Sociology at the University of Ouagadougou. I love singing and laughing too!
J’ai étudié la sociologie à l’Université de Ouagadougou. J’aime chanter et aussi rire!
Why you wanted to volunteer with ICS: I applied for this post because it fits well with my sociology studies. I want to touch the lives of people in difficult situations, have experiences for my personal development, and help other people.
J’ai rejoint ce programme parce que ça correspond bien à mes études en Sociologie. Je veux toucher les vies des personnes en situations difficiles, avoir une expérience en développement personnel et aider les gens.
Aideen
From: Dublin
About: Always taking pictures and speaking French badly… but enthusiastically. Recently finished my MSc in International Relations at University of Glasgow.
Je prends toujours des photos et parle très mal le Français…mais enthousiaste. J’ai récemment fini un Master en Sciences Sociales,  option Relations Internationales à l’Université de Glasgow.
Why you wanted to volunteer with ICS: My studies which focused on human rights law inspired me to volunteer with ICS, particularly International Service because of its human rights based approach to international development.
Mes études qui s’accentuent sur les droits humains m’ont inspires a me porter volontaire pour le programme ICS, en particulier International Service à cause de son approche base sur le développement international.
Kenny
From: Kaunas, Lithuania/ Aberdeen, Scotland
About: My name’s Kernius, but for the sake of everyone and myself I go by the name of Kenny because it’s just easier. I really love basketball, I have found a new love for Fanta and other local drinks. I start mumbling in Lithuanian when very tired. Also, I can say approximately thirteen and a half sentences in French.
Je m’appelle Kernius. Mais Kenny est mieux pour tout le monde parce que plus facile à prononcer. J’aime vraiment le basketball, j’ai une nouvelle amoureuse, le Fanta et autres boissons locales. Je commence à marmonner en Lithuanien quand je suis vraiment fatigue. Et aussi je peux approximativement dire treize phrases et demie en Français.
Why you wanted to volunteer with ICS: I wanted to volunteer with ICS because I found their commitment to sustainable change very appealing, and wanted to be a part of this, and I’ve also had an interest in international development.
J’ai accepté d’être volontaire a ICS parce que j’ai trouvé leur engagement aux changements durables très attirant; je voulais y être implique. Et aussi j’ai un faible pour le développement international

Moussa
From: Ouagadougou
About: I study law at University Ouaga2. I like music, football and politics.
J’étudie le Droit à l’Universitéde Ouaga2. J’aime la musique, le football et la politique
Why you wanted to volunteer with ICS:
Engaged citizen and the development of my personal capacitates. Acquire experience in the conception and achievement of projects.   
L’engagement citoyen et le développement de mes capacités personnelles. L’acquisition d’experience en terme de conception et realisation de projets.

Gerard
From: Ouagadougou
About: I live in Burkina and I’m a student of law. I love music, football and any other entertaining sport.
Je vis au Burkina. Je suis un étudiant en droit. J’aime la musique, le football et tout sport distractif.
Why you wanted to volunteer with ICS: I have chosen to volunteer because I would like to acquire new experiences with other communities. I would also like to promote human rights and give meaning to my civic engagement.
J’ai choisi d’être volontaire parce que j’aimerai acquérir de nouvelles expériences avec d’autres communautés. J’aimerais aussi promouvoir les droits humains et donner un sens à mon engagement citoyen.
Caleb
From: Northern Ireland
Irelande du Nord
About: I served my time as a rigger and gave up my job to come to Burkina Faso
J’ai travaillé sur les bateaux comme ingénieur et j’ai quitté mon travail pour du volontariat au Burkina Faso.
Why you wanted to volunteer with ICS: I thought it would be a good idea to see a bit of the world and help out in the process.
Je pense que ça serait une bonne idée de découvrir le monde et apporter mon aide en même temps.

(Written by Aideen and Vicky, translated by Jeremie)



Friday, September 8, 2017

The Penultimate Post

   A few weeks ago, we celebrated World Humanitarian Day. We took this opportunity to delve further into the history of the organisation and discovered that UGF/CDNs founder was in fact a widely renowned humanitarian in Burkina Faso; Mrs Bassolet née Kanssolé Jacquéline. 

Il y a une semaine, nous avons célébré la journée mondiale de l’humanitaire. Nous avons profité de l’occasion pour nous interresser à l’historique de l’organisation et nous avons découvert que la fondatrice de l’UGF/CDN était en fait une humanitaire reconnue au Burkina Faso; Mme Bassolet née Kanssolé Jacquéline.

   Mrs Bassolet was an extraordinary woman who was responsible for breaking down many boundaries for women in Burkina Faso. Born in September 1939, her humanitarian work focused on promoting womens rights and empowering women through education and practical skill training. The UGF/CDN founder held many high positions during her career, for example she served as a government High Commissioner for numerous years. To attain this status, one must be appointed by minsters in the government who have deemed their work beneficial for the citizens of Burkina Faso.

Madame Bassolet a été une femme extraordinaire qui a repoussé les limites attribuées á la femme au Burkina Faso. Née en Septembre 1939, son travail humanitaire s’est centré sur la promotion et le renforcement des capacités de la femme au Burkina Faso à travers l’éducation et la formation pratique des talents. La fondatrice de l’UGF/CDN a occupée de très hauts postes au cours de sa carrière; par exemple elle a servit en tant que haut commissaire durant des années. Pour pouvoir occuper pareil poste il faut une nomination du gouvernement envers les personnes qui le mérite par leurs efforts au profit des citoyens.

A portrait of Ms. Bassolet hangs in our offices here at UGF/CDN

   She started her humanitarian work in a charitable organisation in Ouagadougou for women. However, she realised that women and children in rural areas such as Reo were suffering from inequality and lack of education. This urged her to move her charity to Reo and set up, what is now known as UGF/CDN.  The association began with 24 womens groups, however in 1999 the groups expanded to 44 womens associations groups. The association had partnerships with other womens groups in all Sanguié and Boulkiemdé.
   
Elle a commencé son oeuvre humanitaire dans une organisation charitable à Ouagadougou au profit des femmes.Cependant, elle s’est rendue compte que les femmes et les enfants des milieux ruraux comme REO souffraient des inégalités sociaux par manque d’éducation. Cela l’a poussé à offrir à REO son humanisme en fondant ce qui est aujourd’hui connu sous le nom de l’UGF/CDN. L’association a commencé avec 24 associations féminines. En 1999, les associations se sont multipliées au nombre de 44 associations. Ces associations partenaires de l’UGF/CDN sont toutes regroupées dans le Sanguié à REO.
 
“Many of the women who received training from UGF subsequently went on to become chiefs and senior officials of their own village, because of the empowerment and skills they gained from Mrs Jacquéline and her organisation” Bathiome Bathiono  (UGF/CDN Co-ordinator)
‘’La plupart des femmes formées à l’UGF/CDN sont par la suite devenus des cadres ou des officiels dans leurs villages à cause du renforcement de capacité aquerri de la part de Jacqueline et son organisation’’

   After researching into her past, we felt inspired and further motivated to complete our remaining activities. We travelled to Pouni Nord to deliver an awareness raising session on malaria prevention. The session highlighted different prevention techniques including insecticides and mosquito nets, malaria symptoms and the treatment for malaria after transmission. Upon arrival in the village, the local women sang us a beautiful song in Lyélé, making us feel very welcome in their community. The women were very proactive and contributed to the discussion showing they were keen to learn and embrace the subject matter. Malaria kills approximately 40,000 people per year in Burkina Faso, making it the leading cause of mortality. This session was particularly important due to the time of year, as malaria transmission is at its peak during the cool, damp weather. At the end of our session the women thanked us for traveling to their village and presenting the malaria awareness raising session to them because they were not aware of all the preventive measures they could take to keep their family safe from malaria.

Après les recherches dans la vie de la fondatrice, nous nous sommes sentit plus inspirés et motivés pour continuer nos activités. Nous avons effectué un voyage sur Pouni Nord pour faire une campagne de sensibilisation sur la prévention du paludisme. La session s’est appesantie sur les différentes techniques de prévention du paludisme, notamment  les insecticides, les moustiquaires, mais aussi sur les symptômes du paludisme, et le traitement du paludisme après contraction. A notre arrivée dans le village, les femmes nous ont bercées d’un magnifique chant en Lyélé; nous nous sommes vraiment sentit chez nous au sein de leur communauté. Les femmes se sont montrés vraiment réceptives  à la sensibilisation par les questions qu’elles posaient. Le paludisme tue approximativement 40 000 personnes  par ans au Burkina-Faso faisant d’elle l’une des causes majeures de mortalité dans ce pays. Cette session a été vraiment à propos car les risques de contamination de la maladie sont en hausse à cette période de l’année, froid et humidité. A la fin de la session les femmes nous ont remerciés d’être venu leur faire cet exposé parce qu’elles n’étaient pas au courant de toutes ces méthodes pouvant les protéger avec leurs familles du paludisme.




The volunteers leading the awareness raising session
(with a script for the non-native French speakers,  bien sur!)

Visual aids 

  
   Throughout the past few weeks the team have been exercising their green fingers. We have been planting flowers to embellish the expansive UGF/CDN compound, as well as Moringa trees in the UGF/CDN garden. A further reforestation project involved the whole team giving up their Saturday morning to plant trees outside the front entrance of the UGF/CDN compound. All of these activities will produce plants that can be harvested once mature to produce income for the women.  Many skills were either learned or developed as we were taught how to dig suitable holes which are deep enough for the plants as well as how to fertilise correctly. By the end, even those who had never gardened before (or even had a garden!) enjoyed the activities.

Au cours des semaines précédentes l’équipe a mise en valeur ses doigts verts. Nous avons planté des fleurs pour embellir la cour de l’UGF/CDN, et aussi des pieds de Moringa dans le jardin de l’UGF/CDN. Toutes ces activités vont servir comme génératrices de revenu pour les femmes. Nos aptitudes se sont améliorés puisqu’on a appris comment creuser assez profond pour les plantes et aussi comment utiliser l’engrais. A la fin, même ceux qui n’avaient jamais fait du jardinage avant ont apprécie les séances.

The volunteers plant flowers inside the compound

Planting trees on the outskirts of the compound on Saturday morning


   After our labour intensive few weeks we are looking forward to our final project; our Cultural Day that will be held on our final Saturday in Burkina Faso. We have organised for a traditional troupe of singers and dancers to attend as well as local artists and handicraft designers. We have also organised a community football match between the volunteers and local people alongside many other fun activities for the residents of Réo to enjoy. 


Après notre travail acharné de la semaine, nous sommes en train d’en découdre avec notre objectif final, notre journée culturelle qui aura lieu ce Samedi. Nous nous sommes assurés de la participation d’artistes traditionnels et de danseurs, et aussi d’experts en artisanat. Nous avons aussi convenu d’un match de football entre les volontaires de l’UGF/CDN de concert avec beaucoup de distractions pour les résidents de REO.

Written by Aisha and Judith